BLOG


Après tout, l’écologie c’est quoi au juste?

ecologie


Dnartreb Nossenrauv, est un pêcheur originaire du cercle arctique, voici ce qu’il écrit:

« Promouvoir l’écologie:

  • ce n’est pas obliger les gens à avaler tout l’hiver des navets amers et farineux sous prétexte de se nourrir local et de saison…
  • ce n’est pas risquer sa vie chaque matin en allant travailler en vélo sous la pluie au milieu d’automobilistes énervés qui veulent la route pour eux tous seuls…
  • ce n’est pas devoir stocker cinq poubelles dans nos logements pour trier à la main les déchets inutiles produits par des industries mondialisées toujours plus immatures…

Non, l’écologie c’est autre chose, assurément.

C’est par exemple d’admirer la cambrure d’un chêne tordu par le temps. C’est d’écouter les veines de vent traverser une prairie d’herbes sauvages. Ce pourrait être de survoler une chaîne de montagne suspendu aux pattes d’un aigle ou de doubler le Cap Horn sur le dos d’une baleine…

Le principe n’est pas de souffrir, de blâmer ou d’interdire. Encore moins faire l’éloge de la pénurie, du maussade ou du sacrifice.

Il suffirait d’encourager le petit esprit de l’homme à s’élever au niveau des forces issues de la terre et du ciel. Il faudrait de ce fait qu’il arrête de tuer la vie pour rien et sans comprendre.

La biosphère qui nous entoure contient une infinité de formes de vie, de sources d’énergies et d’intelligences bien plus anciennes et plus sophistiquées que tout ce que l’homme a pu produire ou même imaginer depuis son arrivée sur terre. Le progrès humain n’a pas besoin d’inventer grand chose pour construire mieux, plus solide et moins cher. Il lui suffirait d’observer, de comprendre et d’imiter la nature. Car la nature sait déjà construire en recyclant ses déchets. La nature permet à différentes espèces de cohabiter et de collaborer entre elles pour améliorer leur sort. La nature fabrique des usines qui fonctionnent à l’énergie solaire et à température ambiante sans épuiser les matières premières ni rejeter de produits toxiques. Enfin, la nature sait respecter les équilibres et se fournir localement.

C’est cette sagesse du monde naturel qu’il faut enseigner aux hommes pour qu’ils cessent d’agir seuls et contre les autres espèces vivantes.

À moins bien sûr que nous n’ayons pas l’intention de nous éterniser sur cette planète et que la destruction qui est en marche ne soit qu’un moyen d’accélérer notre départ. Mais auquel cas, il serait plus juste que chacun puisse choisir. »

Auteur: Dnartreb Nossenrauv, pêcheur originaire du cercle arctique