BLOG


Slow Food et le design

design

slowfoodslowfood

Ou comment le mouvement Slow Food devrait inspirer les designers d’aujourd’hui.

Petit rappel préalable:  Slow Food est une association internationale qui compte plus de 100 000 membres originaires de 150 pays. C’est aussi un réseau de communautés qui produisent une nourriture à petite échelle, durable et de qualité. C’est surtout une vision de la nourriture qui doit rester porteuse de plaisir, de culture, de traditions, d’identité, et d’un style de vie respectueux des territoires et des traditions locales.

“Bon, propre et juste.” sont pour Slow Food les trois adjectifs (objectifs?) qui définissent de façon élémentaire les caractéristiques que doit posséder un produit alimentaire:

  • le bon = savoureux, frais, capable de stimuler et de satisfaire les sens. Mais c’est aussi une référence aux sentiments, aux souvenirs, aux implications identitaires et affectives que l’on accorde à la nourriture.
  •   le propre = produit dans le respect des écosystèmes et de l’environnement sans épuiser les ressources terrestres ni mettre en danger la vie de quiconque.
  •  le juste = respectueux de justice sociale sur les lieux de production et de commercialisation, garantissant des rétributions et conditions de travail équitables.

slow-food-snail
Adaptée au design, à la création de meubles ou à la décoration en général, cette devise pourrait devenir: “beau, propre et juste”

  • le beau, — cela paraît étrange d’être obligé de le répéter, mais… — le design se doit d’être beau, de stimuler et de satisfaire les sens. On pense à la vue mais aussi au toucher… Capable aussi de s’intégrer à un espace existant, même chargé d’histoire, sans le dénaturer mais plutôt en le nourrissant (là aussi…)
  •  pour le propre, l’utilisation des matériaux naturels, recyclables et renouvelables trouve ici toute sa justification, tant pour les végétaux que pour les minéraux.
  •  si le juste peut ici aussi faire référence aux conditions de travail et de rétribution des hommes qui créent et produisent ces objets, il peut aussi valider la fonction à laquelle l’objet se doit de répondre. On peut citer les expressions suivantes à titre d’exemple: “juste à sa place”, “juste la bonne taille”, ou “juste ce qu’il manquait”… Dire d’une table, d’un lit ou d’une bibliothèque qu’ils obéissent à tous ces critères est assurément le gage d’une opération réussie. On peut certainement ajouter que cela a nécessité l’intervention d’un spécialiste plutôt qu’une journée de shopping à traîner dans les dédales labirynthiques des enseignes de la grande distribution.

Tout comme pour la nourriture finalement… CQFD, n’est-il pas? Alors À table!

images Slowfood_web-5